Enor da | Hommage à Yann-Fañch Kemener

 

Yann-Fañch Kemener, arzour poblek meur ha difenner liested ha gwirioù ar sevenadurioù. 

 

Holl izili kevredadoù Kevre Breizh a zo anaoudek bras e-keñver Yann-Fañch Kemener, an arzour meur, an hini a dreuzkas ur sevenadur pobl pinvidik hag ur yezh vev, poblek hag a-vremañ war-un-dro d’ar rummadoù da zont. Un oberenn  a ra enor da sevenadur pobl Vreizh.

Labouret en deus evit gwir ar Vretoned ha Bretonezed da zerc’hel d’o yezh, d’o sevenadur, evel ma tifenne gwir ar pobloù, al liested hag ar gwirioù sevenadurel. Bet eo bet ar c'hentañ karget a gefridi evit ar brezhoneg e Breizh, e Kuzul departamant Penn Ar Bed.

Nevez zo c’hoazh, e miz Mae tremenet, ha pa oa klañv bras dija  e voe e-touez ar re gentañ oc’h embann galv an arzourion “Justis evit Diwan hag ar brezhoneg”evit difenn ar skolioù lakaet en arvar gant diskar an impljoù skoazellet hag an diouer a skoazell Stad. Dre bellgomz, pa n’helle ket neuze mont da vanifestiñ da Roazhon e-unan, e tisplege pegen feuket don e oa, gant kalz fent war-un-dro, o welet dismegañs  ar jakobined er galloud evit ar brezhoneg hag ar yezhoù bihan-niver koulz hag ar sevenadurioù pobl.

Roll a-bouez Yann-Fañch Kemener a gonto kalz en anaoudegezh eus pinvidigezh liested ar sevenadurioù hag o gwirioù en amzer da-zont.

Resevet en doa Yann-Fañch Kolier an Erminig. Lidet e vo e obidoù en iliz Sint Trifin (22) dimeurzh 19 a viz Meurzh da 2 eur 30 d'enderv.


Yann-Fañch Kemener, un grand artiste de la culture populaire, acteur de la diversité et des droits culturels

Tous les membres des fédérations de Kevre Breizh ne peuvent qu’avoir une grande reconnaissance pour Yann-Fañch Kemener, un immense artiste qui a transmis la richesse d’une culture populaire et d’une langue vivante à la fois enracinée et moderne pour les générations d’aujourd’hui. Une existence qui fait honneur à la Bretagne.

Il a oeuvré pour le droit des Bretonnes et des Bretons a maintenir vivantes leur langue et leur culture  comme il défendait aussi le droit de tous les peuples, leur diversité  et leurs droits culturels. Il a été aussi le premier chargé de mission en Bretagne pour la langue et la culture bretonnes au sein du Conseil général du Finistère.

Encore récemment, en mai dernier, déjà gravement malade, il fut parmi les premiers à soutenir avec une grande ferveur, l’appel des artistes bretons ”Justice pour Diwan et pour la langue bretonne” pour défendre les écoles mises en danger par la suppression des emplois associatifs aidés et l'insuffisant soutien de l'État. Au téléphone, alors qu’il ne pouvait se déplacer pour la manifestation à Rennes, il nous faisait part de son indignation, avec son humour  habituel, en dénonçant le mépris insupportable des jacobins au pouvoir pour la langue bretonne,  les langues minoritaires et les cultures populaires.

L’importance du rôle de Yann-Fañch Kemener se manifestera dans les temps qui viennent pour la reconnaissance pleine et entière de la richesse de cette diversité des cultures et de leurs droits.

Yann-Fañch a reçu le Collier de l’Hermine. La cérémonie des obsèques aura lieu à l’église de Sainte Tréphine (22) mardi 19 mars à 14 heures 30.

TOP