"Evit Ma Vevo Hor Yezhoù", goulennadeg & manifestadeg | "Pour Que Vivent Nos Langues", pétition & manifestation

 

Evit Ma Vevo Hor Yezhoù

 

E dañjer bras eo lakaet hor yezhoù henvoazel (pe rannvroel) er Frañs gant adreizhadur al lise hag ar vachelouriezh, kement ha gant al lezenn « Evit ur skol a fiziañs » lañset ha renet gant ministr an Deskadurezh Stad Jean-Michel Blanquer.

Hor yezhoù eo an okitaneg-yezh òc, ar baskeg, ar brezhoneg, ar c’hatalaneg, ar c’horseg, flamaneg ar c’hornôg, an alamaneg standard ha rannyezhel elzasianeg ha mozelaneg, an arpitaneg (galleg-ha-provañseg), ar yezhoù « Oïl » (ar galaoueg hag all), ar c’hreolegoù ha yezhoù henvoazel ar rannvroioù tramor an heni eo. Emaint holl o telc’her penn er Frañs evit chom hep mervel.

Evit mont a-enep an emdroadur dañjerus-se hag a-benn difenn hor yezhoù hag hor gwirioù eo bet roet lañs an 12 a viz Gwengolo 2019 d’ar c’henstroll kevredigezhioù « Evit ma vevo hor yezhoù », gant souten ar c’hannad europeat François Alfonsi, savet gantañ ur ratozh evit gwareziñ ar yezhoù en arvar bet degemeret gant ar muiañ-niver e Parlamant Europa, ha neuze ar c’hannad Paul Molac, kadoriad ar strollad-studi « Yezhoù ha sevenadurioù-rannvro » er Vodadenn Vroadel.

Gant ar c'henstroll « Evit ma vevo hor yezhoù » eo bet neuze :

• savet ur c'houlennadeg enlinenn a c'heller sinañ amañ :

https://www.change.org/p/jean-michel-blanquer-mobilisation-générale-pour-que-vivent-nos-langues 

galvet da vanifestiñ :

d'an 30 a viz Du 2019

da 11e

dirak ministrerezh an Deskadurezh Stad e Pariz

Evit mont di eo bet lakaat ur servij kirri-boutin DIGOUST e plas gant Kevre Breizh, gant div linenn o loc'hañ eus Kemper ha Brest. Tu a zo deoc'h da lakaat hoc'h anv amañ :

https://forms.gle/82yRZaSp66JV9LPS8 

 

Pour Que Vivent Nos Langues

 

Nos langues autochtones (ou régionales) de France sont gravement menacées par la réforme du lycée et du baccalauréat ainsi que par la loi « Pour une école de la confiance » initiées et menées par le ministre de l’Éducation Nationale Jean-Michel Blanquer.

Nos langues, ce sont l’occitan-langue d’oc, le basque, le breton, le catalan, le corse, le flamand occidental, l'allemand standard et dialectal alsacien et mosellan, le savoyard (arpitan-francoprovençal), les langues d’Oïl dont le gallo, les créoles et les langues autochtones des territoires des Outre-Mer. Toutes résistent en France pour ne pas disparaître.

Pour s’opposer à cette dangereuse évolution et afin de défendre nos langues et nos droits, le collectif d’associations « Pour Que Vivent Nos Langues » a été lancé le 12 septembre 2019 avec le soutien du député européen François Alfonsi, auteur d’une résolution adoptée à une très large majorité au Parlement européen pour la sauvegarde des langues menacées, et du député Paul Molac, président du groupe d’études « Langues et cultures régionales » de l’Assemblée Nationale.

Le collectif « Pour Que Vivent Nos Langues » a donc :

 • lancé une pétition en ligne que vous pouvez signer ici :

https://www.change.org/p/jean-michel-blanquer-mobilisation-générale-pour-que-vivent-nos-langues

appelé à manifester :

samedi 30 novembre 2019

à 11h 

devant le ministère de l'Éducation Nationale à Paris

Un service de cars GRATUIT pour s'y rendre a été mis en place par Kevre Breizh, avec deux lignes au départ de Kemper et Brest. Vous pouvez réserver votre place sur le formulaire en ligne :

 https://forms.gle/82yRZaSp66JV9LPS8 

 

 

TOP