Saludiñ a ra ti-kêr Kemper trec'h tud Fañch / La municipalité de Quimper salue la victoire des parents de Fañch

« Rentet eo bet gant lez-galv Roazhon ur varnedigezh a skiant vat hag a rezon vat, oc’h aotreiñ Fañch da zougen an anv bet choazet gant e dud ». Dilun en deus roet da c’houzout Ti-Kêr Kemper e oa laouen tre o welet eo bet aotreet gant lez-galv Roazhon an doare-skrivañ brezhonek gant un dildenn war an « n ».

 

« La cour d’appel de Rennes vient de rendre un arrêt de bon sens et de bon droit, permettant à Fañch de porter le prénom choisi par ses parents ». La municipalité de Quimper a fait part de sa satisfaction, lundi, après que la cour d’appel de Rennes a finalement autorisé la graphie bretonne comportant un tilde sur le « n ».

 

Lire la suite : Saludiñ a ra ti-kêr Kemper trec'h tud Fañch / La municipalité de Quimper salue la victoire des...

Le Réseau Européen pour l’Égalité des Langues interpelle les candidats

Ouest-France 19/04/2017

Les organisations du Réseau Européen pour l’Égalité des Langues (ELEN) en France ont questionné tous les candidats à l’élection présidentielle (à l’exception de Marine Le Pen) sur leurs objectifs au regard du respect des droits linguistiques et culturels des diverses composantes de la République française dans les territoires de métropole et d’outremer. ELEN s’inquiète, dans cette campagne, d’un "risque de repli national et de rejet de la diversité".

Lire la suite : Le Réseau Européen pour l’Égalité des Langues interpelle les candidats

Langues régionales. L'inquiétude des associations avant la présidentielle

Le Télégramme - 19/04/2017

Les candidats à la présidentielle ont-ils l'intention de faire de la défense des langues régionales une priorité ? Pour le savoir, les organisations représentatives du Réseau européen pour l'égalité des langues les ont sollicités. Seuls trois ont répondu.
Les organisations du Réseau européen pour l’égalité des langues en France (*) ont interrogé les candidats à l’élection présidentielle (à l’exception de Marine Le Pen), sur leur position concernant les droits linguistiques et culturels en France.
Dans un communiqué les associations "déplorent une campagne qui traduit un repli sur soi, sur un nationalisme qui va à l’encontre des valeurs de reconnaissance et de respect de la diversité culturelle…".

Lire la suite : Langues régionales. L'inquiétude des associations avant la présidentielle

Langues régionales : le cas français examiné à Bruxelles et Genève

Ouest-France 07/06/2016

langues-regionales-le-cas-francais-examine-bruxelles-et-geneveLe Parlement européen et le Conseil économique, social et culturel des Nations Unies se penchent sur la transcription dans le droit français des textes internationaux.

Dans un rapport rendu public au printemps, la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI), une instance du Conseil de l'Europe, relève que la transcription en droit français du droit international est toujours incomplète.en matière de reconnaissance du concept de "discrimination linguistique". Et ceci bien que l'article 21 de la Charte européenne des droits fondamentaux, incluse dans le Traité de Lisbonne, interdise toute discrimination pour une série de raisons, dont la langue.

Lire la suite : Langues régionales : le cas français examiné à Bruxelles et Genève

TOP